Bienvenue à la Boucherie Ovalie, le site rugbystique le plus saignant du web. Nos produits sont pour la plupart frais et d'origines contrôlées, même si vous trouverez sans doute ici et là quelques vannes avariées. Nous vous souhaitons un agréable passage dans notre établissement, et n'ayez pas peur de vous couper: c'est juste pour rire. 

Bonjour à tous et à toutes et bienvenue pour une nouvelle édition du Journal des Mauvaises Nouvelles. Commençons sans plus tarder, car l'actualité est brûlante mes amis.

Le Top 14 ou la folie des hommes

En plein effort intellectuel, Pierre Yves Revol s'apprête à trouver une nouvelle idée Revol-utionnaire pour rendre le Top 14 toujours plus passionnant.
En plein effort intellectuel, Pierre Yves Revol s'apprête à trouver une nouvelle idée Revol-utionnaire pour rendre le Top 14 toujours plus passionnant.

La situation devient de plus en plus invivable. Vous l’avez tous vu, ce week end le Stade Toulousain a été humilié sur la pelouse de Castres, 30 à 10. Je parle bien d’humiliation, car contrairement à Clermont Ferrand, le Stade Toulousain n’a pas pour habitude de perdre contre Castres, lui. Tout cela faute aux doublons internationaux qui nous ont poussé à aligner une équipe composée essentiellement de joueurs amateurs comme Byron Keller, Frédéric Milshake, Jean Baptiste Iléssalde, Shaun Sobarwy, Gregory Lanvoley, Dan Youmanne,… oui, j’ai déformé un peu, comme dans ces jeux vidéos de sport qui n’ont pas eu les droits pour utiliser les vrais noms, car honnêtement, vu le match j’étais pas sur que c’étaient bien les originaux. Sur le troisième essai castrais, le demi de mêlée Sanchou prend la balle, il sait pas trop quoi faire, alors il court un peu en travers puis se dit tiens si je tentais de passer en force… et là, on a 110 sélections (Michalak et Kelleher) qui se trouent comme des cadets. Limite ils ont failli se télescoper, remarque à 2 à l‘heure ils se seraient pas fait bien mal. Même le Stade Français coaché par Dominici il en jamais fait des comme ça.

Mais bon, cela n’empêchera pas de penser que les doublons nous ont pénalisés. En pour couronner le tout, je soupçonne Lièvremont de tout faire pour m’emmerder. Ou alors c’est peut être N’Tamack, peut être qu’il m’en veut de pas l’avoir pris dans le staff du Stade, ce qui lui aurait permis d’éviter d’aller dans cette galère avec le coach de Dax et un pilier de Fédérale qui pourrait être figurant dans un film d’horreur bourguignon. Je ne les blâme pas de prendre les meilleurs. Par contre, Heymans, c’est une blague ? Quitte à lui faire un cadeau, autant lui offrir un rasoir. Je crois que N’Tamack lui-même peut être meilleur qu’Heymans à l’aile en ce moment. Mais le pire c’est Michalak. MON Michalak. Ils le prennent, juste pour l’humilier, le ranger dans un grange abandonnée à Marcoussis où il passe ses journées à jouer au ping pong avec Ibrahim Diarra. Forcément, ça lui sape le moral. Car en plus il fait que de perdre… si vous trouvez Michalak maladroit ballon au pied, attendez de le voir avec une raquette, c’est bien simple il arrive pas à toucher la table. Pauvre gamin.

  L’avantage de ces tournées c’est qu’elles me permettent d’assouvir ma passion de collectionneur. Quand je vois des jeunes internationaux français entre 1 et 15 sélections, je suis un peu comme Fréderic Mitterand dans un bazar thaïlandais, j’ai du mal à résister. Inutile de vous dire que cette année le petit Benjamin Fall m’a tapé dans l’œil. Et je sais, après j’ai l’air malin quand je me plains d’avoir trop de joueurs sélectionnés… mais hey, je ne suis pas le seul touché par ce mal. Il y aussi le Stade Français par exemple. Mais eux, le gros avantage qu’ils ont sur nous c’est que dès qu’ils sont au club, ils ne sont plus sélectionnés ! Albouy, Coreia, Montanella et Jeanjean… ça marche à chaque fois. Je serai Julien Dupuy, je me méfierais. Déjà que Burban s’est pété le lendemain de l’annonce de sa sélection.

Et à propos de blessure, ça y est, Jean Baptiste a rechuté. Remarque depuis que Michalak est revenu tout neuf de l’Afrique du Sud, il nous manquait quelqu’un dans le rôle de l’éternel éclopé. Le pauvre, s’il se casse déjà contre Castres, je pense qu’ils ont plutôt eu raison de ne pas le faire jouer 10 contre l’Afrique du Sud et les Samoa. A propos, pas mal ce Trinh-Duc, je prend note…

Bref, tout ça me donne pile 20 absents pour le prochain match contre Montauban, contre lequel je devrais aligner des espoirs. Avant, nos espoirs étaient les meilleurs de France, alors ça allait. Maintenant, on est 5ème au classement, à égalité avec Pau, qui nous a prouvé avec Traille, Beauxis, Brusque et Aucagne qu’ils étaient finalement plus un club formateur de footballeurs que de rugbymens. Bref, ça promet. Le point de bonus pour nous samedi, ce sera d'essayer de garder un minimum de dignité…

Cinéma - 2012... je vous l'avais bien dit !

Cela dit, il y a une autre version qui dit que lorsque les planètes seront alignées, cela provoquera le retour de Frédéric Michalak en Equipe de France.
Cela dit, il y a une autre version qui dit que lorsque les planètes seront alignées, cela provoquera le retour de Frédéric Michalak en Equipe de France.

Mais oublions deux minutes nos soucis et tentons de nous détendre un peu avec le 7ème art. Le film du moment pour moi est incontestablement 2012. J’imagine qu'il n’a pas besoin de mon coup de pouce pour être un succès commercial, mais je tenais à souligner la qualité de ce long métrage, qui est instantanément rentré dans mon panthéon personnel aux cotés d’Apocalypse Now, Soleil Vert et la Planète des Singes. L’histoire vous la connaissez, c’est celle de la fin du Monde - imminente comme vous le savez - mises en images de façon très spectaculaire par Roland Emmerich, déjà réalisateur d'Independance Day, Godzilla et le Jour d'Après. Et oui, il y en a un qui aimait bien casser ses légos quand il était petit, et il n'a pas beaucoup changé. Mais je tiens à souligner que c’est plus qu’un simple film catastrophe. En effet, l'astucieux scénario imagine une situation où des sortes d’arches de Noé seraient mises en place pour préserver la vie d'une certaine élite, et ce au détriment des petites gens. On imagine facilement qui peuvent être ces privilégiés: notables de la FFR et de la Ligue, présidents de clubs milliardaires et monomaniaques basé en région parisienne ou dans le Var, politiciens véreux incapables de tenir leurs promesses…

Suck my DIC

Moscato, Gimbert, Simon, soyez tranquilles. L'esprit des Rapetous n'est pas mort.
Moscato, Gimbert, Simon, soyez tranquilles. L'esprit des Rapetous n'est pas mort.

Tiens justement, puisque j’en parlais, saluons le gouvernement qui a décidé de mettre fin au DIC - pourtant prévu pour durer jusqu’en 2012 - mécanisme fiscal permettant aux associations sportives françaises de rivaliser au niveau européen avec des pays comme l’Angleterre. Je n’entrerais pas plus dans le détail, tout a été dit et pour une fois les têtes pensantes du rugby hexagonale semblent d’accord avec moi sur le sujet - quand ça touche leurs intérêts, forcément c’est pas la même chose. Tout ce que je dirais donc, c’est préparez vous. Préparez vous à vous faire éliminer en phase de poule de Heineken Cup sans même le concours d’arbitres corrompus à la solde d’une bande de vieux rouquins britanniques qui sirotent du thé dans les locaux de l’ERC. Préparez à ne plus pouvoir admirer des stars comme Dan Carter venir en France pour jouer 5 matchs par an, et préparez à voir disparaitre les plus petits clubs.

D’une certaine façon, on peut dire que ça m’arrangera car quand on ne sera plus que 6 équipes dans le Top 14, ça allégera le calendrier. On pourra même commencer directement par les quarts de finale, puisque c’est la dernière idée à la con qu’ils ont trouvé. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser aux petites équipes qui vont payer le prix cher de cette mesure: je pense notamment au Stade Français de mon ami Max Guazzini, le Oliver Twist du rugby français. Il a beau avoir été PDG de NRJ, il a beau vendre des tonnes de calendrier à des routiers en mal d’amour, il a beau remplir le Stade de France et y organiser des attractions dignes du meilleur du concours de l’Eurovision, Max le répète, le Stade Français est un club sans le sou et sans le DIC, il devra certainement se passer de la moitié de ses internationaux. Du coup, il en restera plus qu’une vingtaine et le club sera en proie à la relégation. Et la dernière fois que le Stade Français a quitté l’élite, il ne l’a retrouvé que 100 ans plus tard. Franchement, qui pourrait encore se passer du Stade Français pendant 100 ans ? Certainement pas moi. Le Stade Français est entré dans la vie de tous les jours, et il lui apporte même du piquant. Par exemple désormais, j’attends la parution de leurs nouveaux maillots comme j’attend le concours de Miss France, impatient de voir quelle genre d’horreurs nous allons découvrir cette fois.

Miss France 2010

Il y a pas à dire, Carla Bruni comme première dame c'est quand même une certaine idée de l'élégance française.
Il y a pas à dire, Carla Bruni comme première dame c'est quand même une certaine idée de l'élégance française.

  Encore une transition toute trouvée. En fait, je me fiche un peu du concours de Miss France. Je tenais juste à rappeler à Dimitri Szarzewski que malgré son accoutrement, il est bien un homme, et qu’en conséquence il ne pourra jamais être élu Miss France. Voilà, c’est dit, maintenant il va peut être pouvoir changer de coupe de cheveux.

Musique et joie de vivre

  Pour finir et car c'est à la mode, ma "playlist" de la semaine. Très honnêtement et contrairement à Max Guazzini par exemple dont l'immense culture musicale va de Dalida à Abba en passant par Eiffel 65, je ne suis pas un grand connaisseur de musique. J'ai néamoins récemment découvert Benjamin Biolay, dont je vous conseille le dernier album "La Superbe". Textes légers, mélodies entraînantes,  ambiance générale qui tend à l'optimisme, il y a là tout pour passer une bonne soirée d'hiver au coin du feu. Après ça, un petit épisode de Six Feet Under et au dodo. Une méthode de relaxation que je conseille à tous les gens en proie au stress ou à la dépression, je pense notamment aux salariés de France Télécom.

Et bien voilà, c'est tout pour cette semaine ! Je vous donne rendez vous dans quelques temps pour une nouvelle édition du JMM. En attendant n'oubliez pas, vivez heureux en attendant la mort.

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Desman (mercredi, 25 novembre 2009 01:45)

    J'ai pas compris le "film d'horreur bourguignon"? Deja est ce qui y'a du rugby chez Guy Roux? Ou alors il fallait comprendre 'berjallien'?

  • #2

    boucherie-ovalie (mercredi, 25 novembre 2009)

    Les voies du Saigneur sont impénétrables...

  • #3

    Manu (vendredi, 27 novembre 2009 16:18)

    Excellente rubrique ! Merci, Guy !

  • #4

    Marie (lundi, 30 novembre 2009 18:22)

    aaaahhh ça fait plaisir de retrouver un guy en très grande forme!!! ne nous faites pas patienter aussi longtemps pour le prochain, pitié!!!:D

  • #5

    OlraK (vendredi, 01 janvier 2010 21:14)

    @Desman, oui il y a du rugby en bourgogne!
    ça ne va pas plus haut que la fédérale, mais il y a quelques clubs qui ont joués il y a maintes années à haut niveau.

  • #6

    marie (dimanche, 21 mars 2010 16:11)

    et....elle est pas géniale celle la :"avec la blessure de fred, on n'a plus que David, jean ba et byron, sachant que les deux premiers ont été souvent blessés cette saison...on peut espérer qu'ils réussiront à tenir 6 match sans se blesser, mais ya pas beaucoup de chance..." ralala ce guy... :)

  • #7

    Best Juicer (samedi, 27 avril 2013 22:49)

    This is an excellent write-up! Thanks for sharing!


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
© Copyright 2009 - Boucherie Ovalie - Tout droit réservé